Vous êtes ici

Qu'est-ce que le CTLes ?

Les missions

Le Centre Technique du Livre de l’enseignement supérieur (CTLes) est un établissement public administratif relevant de la tutelle du ministre chargé de l'enseignement supérieur.

Il propose aux bibliothèques de l’enseignement supérieur d’Île-de-France un service de stockage à distance et de communication pour des collections à faible taux de rotation. Il constitue ainsi une bibliothèque régionale de dépôt, dotée de magasins aux conditions de surveillance et de conservation optimales.

La fourniture de documents à la demande s'effectue par tournées journalières d'un véhicule du CTLes vers Paris pour les bibliothèques partenaires et envois postaux dans les autres cas.

Les collections conservées se répartissent en trois statuts :

  • La "cession" : les bibliothèques versantes cèdent la propriété de leurs versements au CTLes qui maintient ainsi une collection en propre.
     
  • Le "dépôt" : les bibliothèques versantes restent propriétaires de leurs collections délocalisées au CTLes dont elles louent les espaces.
     
  • Le "stockage provisoire" : de façon ponctuelle, le CTLes peut offrir son concours aux établissements ayant un besoin urgent de déménagement de leurs collections, à la suite d'un sinistre ou pendant des travaux de rénovation par exemple. Ces collections sont seulement conservées, sans communication possible.

Outre cette première mission, l’établissement a également un rôle central dans le dispositif de gestion coopérative de la conservation des collections de périodiques imprimés. Ainsi le CTLes accompagne-t-il de son support l’augmentation progressive du nombre de plans thématiques de conservation partagée des périodiques imprimés (PCP) de l'enseignement supérieur dans le cadre du groupement d'intérêt scientifique national CollEx-Persée.

Historique

Dès les années 1980, la capacité limitée d'accroissement des bibliothèques universitaires et des grands établissements parisiens et la rareté d'opérations d'élimination concertée se révélaient alarmants pour l'avenir. 

Au début des années 1990, la conception d'un site de conservation distant des bibliothèque de l'enseignement supérieur d'Île-de-France s'est inspirée des modèles de la bibliothèque de dépôt de l'Université d'Harvard à Southborough aux Etats-Unis datant de 1986, de la Bibliothèque nationale de dépôt de Finlande à Kuopio ouverte en 1989, et de la bibliothèque danoise de dépôt pour les bibliothèques publiques.

Dans le même temps, la future Bibliothèque nationale de France (BnF), relevant du ministère de la culture, décidait aussi de construire une annexe technique et de stockage hors de Paris, le Centre technique de la Bibliothèque nationale de France (CTBnF). Les administrations ministérielles de l'enseignement supérieur et de la culture s'entendirent alors sur le principe d'un site unique commun, permettant ainsi un partage des frais de construction et de gestion future.

Ouvert en 1996, le CTLes est implanté en Seine-et-Marne à Bussy-Saint-Georges (ville nouvelle de Marne-La-Vallée), au sein du parc industriel Gustave Eiffel, à 25 km de Paris. 

 

Dates clés

1994 Décret de création
1996 Livraison du bâtiment
1997 Arrivée des premières collections
1997-2009 Plateforme de tri et d'envoi d'un exemplaire du dépôt légal imprimé des livres reçu de la Bibliothèque nationale de France vers les grandes bibliothèques universitaires selon les disciplines
2004
Création du plan de conservation partagée (PCP) des publications médicales, co-piloté par la Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris) et le CTLes
2010 Rapport Larrouturou : préconisation de l’accroissement des capacités de stockage de l’établissement
2014 Création de 4 nouveaux PCP en Sciences Humaines et Sociales (SHS) entre 2012 et 2014
  Modification du décret de 1994 et extension des missions du CTLes
2016 Mise en service d’un nouveau bâtiment, équipement de la moitié des surfaces : accroissement de 55 km linéaires de la capacité de stockage
  Création de 8 nouveaux PCP dans le cadre du dispositif Collex-Persée en 2016 et 2017
2017 Membre fondateur du Groupement d'intérêt scientifique (G.I.S.) CollEx-Persée
Horizon 2026 Equipement complet du nouveau bâtiment, capacité maximale de 185 km linéaires